Les bricks de Séverine Rogue

Quand Lego et Harry Potter rencontrent une douce passionnée, cela donne ceci


Poster un commentaire

Visuel de la boite 10199 : la boutique de Noël

Il s’agit d’une boite sortie en 2009 que ma mère s’est achetée et que j’ai découvert dans ses rayonnages en passant, comme ça. Elle la trouvait jolie.

Bien entendu, j’ai mitraillé de photos pour vous présenter la boite. A l’occasion, je ferai un vraie reviews (que vous trouverez désormais ici).

Niveau construction : je ne pourrai vous dire qu’une chose : ma mère s’est bien amusée à le construire et était épatée des petits détails. (par contre maman : mettre les pièces à l’envers, c’est pas tout à fait ça pour la construction ^^)

Pour ma part, je trouve le décor très anglais, un peu trop. J’aime beaucoup les détails (la grenouille sous le toit, les jouets en vitrine)

Mais bon, mieux vaut des photos que du blabla.

Le magasin (avec son fabriquant)…

et les bibelots qui constituent la place où se trouve le magasin. Je sais, j’ai oublié de mettre une feuille blanche derrière. Du coup, vous savez que ma mère brode et qu’elle aime les cactus.

Le sapin est impressionnant de part sa taille. Je ne vous montrerai pas de photo de la bête en détail : celle que j’avais prise est floue et depuis, le lot a été démonté pour resservir l’année prochaine. « c’est trop Noël pour être la toute l’année » dixit ma mère.

Détails des bibelots :

Le fou en cadeau. J’aime bien le chapeau.

Les cadeaux, l’échelle, la guirlande et… un je sais pas quoi.

Finalement, on doit plus être dans les pays nordiques qu’en Angleterre. Quoi, vous avez déjà vu suffisamment de neige en grande ville anglaise pour qu’on puisse y circuler à ski ?

Non, on est bien en Angleterre (les chorales chantant dehors à Noël sont une tradiition typiquement anglaise que les USA ont emporté quand leurs habitants ont migré).

D’ailleurs, vous avez vu le touriste français ? Lui, il aime pas le chant.

Derrière, un petit banc tout simple et un lampadaire décoré (j’aime beaucoup ce lampadaire)

Détails du magasin

Détail de l’entrée avec l’enseigne sans stickers, la lampe et le petit sapin.

La vitrine avec la petite locomotive toute mimi.

L’autre partie de la vitrine avec le robot. J’admire ces minis créations… Comment faire comprendre ce que c’est avec quasi rien. Et pourtant, on devine ce que c’est au premier coup d’œil.

L’étage avec l’atelier de construction des jouets (ah ben oui, ici, on ne vend que du fait maison !)

Dos du magasin

Ma photo vue de loin était floue… Du coup, vous n’avez pas tout le bas du magasin de visible, désolée.

Précision : la grosse brique transparente, en haut, est en fait une lampe qu’on allume pour éclairer la maison.

Vous pouvez admirer le détail de l’atelier de construction (de loin, je sais) avec le siège tournant, les outils à portée de main.

Le haut du magasin avec l’horloge et… la grenouille ^^ (oui ben, elle est grise parce qu’elle a froid)

La cheminée. Ma mère ne l’aime pas. Moi, elle me plait bien (au moins, elle est suffisamment haute pour bien tirer)

Aller hop hop, on descend de l’atelier pour aller servir les clients… La caisse enregistreuse est bien entendu présente à l’entrée. On peut également voir le support pour la locomotive en vitrine.

Un gros plan sur la loco (ben oui, je craque)

Ok la photo n’est pas très nette. Mais je n’en ai pas d’autre de la cheminée. Et je craque pour les cheminées.

Voila, sur ce, les cadeaux de Noël c’est fini.


Poster un commentaire

Coucou hibou

CA, c’est MA création n’a moi que moi ^^.

 

Plus sériesement, cela fait plusieurs jours que j’ai cette chanson enfantine traditionnelle dans la tête. Donc pour me la faire passer, ben j’ai créé ça :

Une petite mosaïque en Lego.

(pour ceux qui n’auraient pas une petite idée de la chanson :

Dans la forêt lointaine, on entend le coucou
Du haut de son grand chêne, il répond au hibou
Coucou hibou
Coucou hibou
Coucou hibou etc


Poster un commentaire

Boite 4714 : la banque de Gringotts

Référence : 4714, La banque Gringotts
Episode 1 : Harry Potter à l’école des sorciers
Nombre de pièces : 250
Année de sortie : 2002

La boite et les sachets

Achat d’occasion.

Cette boîte est très clairement destinée au jeu. Elle se compose de plusieurs modules très simples de réalisation.

Les figurines

plus tard

Figurines : 4 (Harry Potter, Rubeus Hagrid, 2 Gobelins)

Pièces particulières

Pas de pièce particulière (si ce n’est les gobelins)

Construction

Plus tard

Premier module : tout petit avec son simple « wagonnet » de transport et son gobelin.
Avis personnel : je ne vois pas l’intérêt de ce wagonnet. Les gobelins peuvent utiliser la magie pour léviter les objets derrière eux après tout. Et il est trop petit pour transporter des gens. Ceci dit, d’un point de vue réalisation en Lego, c’est sympa.

Deuxième module : le départ du voyage en wagon à travers les couloirs sans fin de Gringotts.

Troisième module : un coffre.

Et le dernier module : l’accueil de la banque.

Résultat

le départ du voyage en wagon à travers les couloirs sans fin de Gringotts. Quand je vous disais que cette boîte était prévue pour le jeu. Y a juste la place pour les trois personnages ^^

Accroche-toi bien Harry, c’est pas le moment de tomber.

Juste la place pour les figurines. Et bien entendu : chez les gobelins, y a toujours des sacs d’or partout.
Par contre, niveau confort…

Troisième module : un coffre. La clef est fictive bien entendue, par contre…

Ça s’ouvre. Et l’on découvre ainsi que Lego est très radin. Normalement, le coffre est bondé de pièces.

Pour le dos, un bon gros mégabloc qui symbolise bien, à mon avis, le fait que ces coffres sont normalement creusés à même la roche.

Et le dernier module : l’accueil de la banque.

Je ne considère pas les barres « Gringotts » comme des pièces spéciales puisque ce ne sont que des autocollants.

Quand on connait les films, on peut être déçu du rendu. Cela n’a rien de la grandeur de la banque montrée dans le film. Mais on ne peut pas tout avoir.

Gros plan sur le comptoir que l’on peut sortir de sous la voûte puisqu’il n’est que posé.

Démonstration ^^. C’est plus pratique pour jouer.

Les coffres rotatifs de l’accueil (juste la monnaie pour éviter les descentes permanentes aux coffres, je suppose)

Rotatifs et ouvrables !!

Bon ça, c’est la vision de Lego. Pour ma part, j’aurai plutôt tendance à les considérer comme des ranges documents. Y en a toujours tellement des documents quand on va à la banque.

 

Bref, un set très bien pour jouer.

 


Poster un commentaire

Tableau de la Grosse Dame à Poudlard


Elle est vêtue d’une robe de soie rose est accrochée devant l’entrée ronde menant à la salle commune des Gryffondor. Pour gagner l’accès à l’ouverture derrière le tableau, la personne doit donner le mot de passe correct à la Grosse Dame. Ensuite, elle déplace son cadre hors du passage. Elle s’est déjà montrée quelque peu désagréable avec les gens qui la dérangent sans raison valable et part même se balader de temps en temps tard le soir pour rendre visite à quelqu’un, ce qui rend impossible l’accès à la Tour de Gryffondor. Elle est amie avec Violette, le portrait d’une femme qui est accroché dans l’antichambre de la Grande Salle. A Noël, la Grosse Dame et Violette étaient un peu grisées après avoir abusé des chocolats à la liqueur
Dans les films, elle est interprétée par Elizabeth Spriggs et Dawn French
Dans la version française, elle est doublée par Marianne James

Anecdotes
La grosse dame (  Angl.  Fat Lady ) est le portrait qui garde l’entrée de la salle commune de Gryffondor. Elle est agressée par Sirius Black durant la troisième année de Harry Potter.

Molly Weasley raconte à son fils Bill et à Harry Harry Potter une anecdote sur la grosse dame. Une nuit, Molly Prewett et Arthur Weasley sont allés faire une promenade au clair de lune et sont rentrés à quatre heures du matin. La grosse dame a passé un savon à Molly. Pour sa part, Arthur s’est fait prendre par Apollon Picott.

La grosse dame garde l’entrée de la salle commune dans le jeu LEGO Harry Potter : Années 1 à 4, de manière habituelle, et ne laisse passer que les Gryffondor. Mais un changement notable intervient dans le deuxième jeu. Elle n’est pas présente dans son tableau, qui reste ouvert, et elle l’un des personnages jouables du jeu LEGO Harry Potter : Années 5 à 7. Elle ne possède aucun pouvoir, comme les fantômes. Il s’agit de la première apparition de la grosse dame en tant qu’humaine.

Secrets du tournage

Dans le film Harry Potter à l’école des sorciers, la grosse dame apparaît très sérieuse.
Dans le film Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban, la grosse dame chante très mal, mais se borne à continuer d’essayer.


Poster un commentaire

L13 Super green

Concours sur le vert auquel j’ai participé. L’objectif : être super green.

J’en ai profité pour illustrer une scène de profond malaise qu’ont pu vivre mes parents lorsque nous avons visité (la seule et unique fois) la montagne des singes en Alsace.

Ma soeur : MAMAAAAAAAAAAAAAN, il a volé ma glace !!

Mon frère : Euh, dis papa, ils font quoi les deux singes la ?

Papa : …

 

Me cherchais pas, j’étais, comme d’habitude, plusieurs mètres plus loin.


Poster un commentaire

Quels sont les plaisirs du Lego ? partie 1

En voila une question qui mérite un TREEEEEEEEES long article.
Mais bon, je vais me contenter d’un résumé (enfin j’espère).

Bref, il y a plusieurs plaisirs au Lego. Pour les enfants comme pour les adultes. Je vais essayer de lister tout ce qui MOI me plait, tout ce que j’ai pu constater de pratiques. Et je vais également essayer d’expliquer grossièrement en quoi consistent ces pratiques (rien de compliqué je pense).

 

1 La joie du rêve devant le catalogue.

Je ne dois pas être la seule enfant ou adulte à avoir passé des heures à regarder…
– les pubs à la télé (rares) de jouets Lego… même si, à mon époque, on voyait plus de pubs pour Barbie que pour les Lego. Aujourd’hui, on voit des pubs pour de la nourriture… (mangez 5 fruits et Legumes par jour !)
– les catalogues de jouets.
– les pubs à la fin des notices.

Cela peut paraître frustrant, idiot ou je ne sais quoi d’autres mais cela fait parti du plaisir Lego, du jeu Lego : rêver à ce qu’on va demander au… PAPA NOEL !! (ben oui quoi, je peux pas nommer quelqu’un d’autre, si ?) Les heures à compter ses sous pour pouvoir se payer THE boîte dont on a rêvé. Bon, faut reconnaître que faut pas trop traîner pour mettre ses sous parce que ça reste pas toujours bien longtemps en vente.

 

2 La commande

La, y a plusieurs types de commandes….

Y a la commande du père Noël (ou de la mère anniversaire, de Cupidon Valentin etc etc). La, c’est 100% bonheur. On espère avoir ce qu’on demande. On est fébrile à l’idée qu’on va recevoir sa commande. On… plane.

Y a la commande au magasin en ligne. La, c’est… douloureux. Oui, douloureux. Parce qu’il y a le passage en caisse alors qu’on n’a rien dans les mains…  Par contre, votre banquier, lui, il a la facture de suite. Et la/le comptable qui gère les finances de la maison aussi.

Y a la commande au magasin, celui qui est au bout de votre rue. La, c’est… la prise de tête. Non, soyons honnête. La commande en magasin, c’est pas le pied. D’abord : faut payer… pas besoin d’expliquer, c’est le même cas que pour la commande au magasin en ligne.

Et puis… les vendeurs, ca peut être trèèèèèèèèès agaçant.
Surtout quand on a, en face de soit, un vendeur qui ne connait pas le Lego et ne comprend rien de ce que vous lui dites.

Surtout quand on vous demande, l’air de rien, « c’est pour un cadeau ? » alors que le vendeur connait toute votre famille et sait très bien que… y a pas encore d’enfants en « âge standart de Lego » dans mon entourage.
Surtout quand leur matériel informatique ne marche soit disant pas (alors qu’en fait, c’est juste qu’il a pas ouvert la bonne rubrique comme vous le lui faites remarquer…).
Surtout quand il vous dit ‘ce n’est pas dans notre catalogue’, alors que vous l’avez vu dans le catalogue en rayon fait pour les clients en libre service (même que, miracle : y avait encore toutes les pages !)
Surtout quand il vous dit « livraison prévue dans un mois et demi » alors que votre anniversaire est dans 15 jours et que vous savez qu’en commandant sur internet, vous l’auriez eu en 10 jours…

Il faut faire vivre les commerces en dur locaux car ils font des emplois. Ca, pas de problème, je suis bien d’accord. Mais il est où le bon vieux magasin de jouet tenu par un passionné du jouet qui savait toujours répondre à mes questions… A bas les chaînes de jouets industriels, commerciaux purs et durs sans passion…  Puis faut reconnaître que la… les commerciaux Lego français ont des progrès à faire (je ne sais pas comment c’est ailleurs)

 

3 La réception

La, c’est QUE du bonheur. Ca y est !! On a la boîte dans les mains… on a SA boite ! Pour de vrai ! Elle est la !

Non non, on regarde seulement, on ne fait AUCUNE tâche. Pas question que le chat pose ses griffes dessus (ni la petite soeur avec son biberon)

Pour le coup, on embrasserait bien celui qui nous l’a apporté  (oui oui, même le facteur !!)

C’est une étape sur laquelle on n’a pas de contrôle temporel. Ben oui, vous ne pouvez pas avancer la date de votre anniversaire ou la visite du facteur… Aucun contrôle sur RIEN. C’est flippant… Et si le colis se perdait en route ?

 

 

2 3 bis L’achat immédiat

Ca, c’est particulier. Ce sont souvent des achats impulsifs. Des achats que le(la) conjoint(e)/copain(copine) ne comprend pas toujours. C’est le coup où on est sorti pour une ballade, remplir le frigo qui est désespérément toujours vide (plus on le remplit, plus il est vide lui…)et où on revient…a ve cun porte monnaie plus léger et un nouveau set de Lego. Comme ça… on est tombé dessus par hasard, on l’a trouvé joli et on l’a pris.

Bien entendu, sur le chemin du retour, on se trouve mille et une excuses pour justifier cet achat pas vraiment justifiable. Et il en faut des excuses… Ben oui, faut expliquer à sa conscience, à son collocataire, conjoint(e), son chat (pourquoi pas !) que oui, je sais, j’en ai déjà plein mais voila, celui-la me faisait de l’oeil et puis il était trop mignon. Et T’as vu : il était même pas cher en plus, j’ai fait une très bonne affaire.

 

2 3 ter L’achat presque pas programmé mais un peu quand même.

Ca, c’est les cas où on sait déjà que le set en question se trouve dans la boutique OU qu’il y a une brocante tel jour à partir de telle heure à tel endroit et qu’on VEUT y aller parce qu’on va FORCEMENT trouver LA bonne affaire à ne pas rater. Que ce soit un set (une boite officielle) ou du Lego en vrac vendu à presque rien. Mais bon, pour le Lego en vrac et les brocantes, faudra faire un article rien que pour ca plus tard… Sinon mon article déjà fort long sera un tel pavet que plus personne ne le lira (déjà que la, je suis pas sûre que quelqu’un le lise…)

 

4 L’avant construction, l’avant ouverture

Moment à durée variable suivant la personne. Certains attendent des mois, des années, d’autres… laissent juste le temps à la boîte d’arriver sur leur table pour se lancer.

A cette étape, tout est dans la tête… Anticiper la joie qu’on va avoir à construire ce set qu’on a ENFIN dans la main.

 

5 L’ouverture de la boite

Ca, c’est une étape que vous voyez en photos dans les « reviews des sets ». Vous savez, ces moments où j’explique ce qui fait qu’une boite que j’ai acheté me plait ou non, ce qu’elle contient etc etc (pour plus d’informations, consultez la rubriques « boites » de ce blog).

C’est une étape pleine de saveurs…. on ouvre délicatement (ou sauvagement) la boîte et on en sort le contenu : des sachets plastiques pleins de briques, de pièces spéciales, de couleurs… et LA notice d’explications pour pouvoir construire son jouet.

Souvent, nous trouvons également des autocollants pour peaufiner le jouet. La, tout le monde n’est pas adepte mais bon, c’est la. Le petit côté chimiste que je possède se demande depuis un bon moment quelle colle est utilisée pour que les stickers (on va faire l’anglaise) ne détériorent pas les briques et tiennent.

 

6 La lecture de la notice

Ca, c’est une étape que tout le monde ne fait pas et c’est bien dommage. C’est encore un temps où tout se joue dans la tête. On anticipe le fait qu’on va bientôt manier ces jolies petites briques pour lesquelles on voue une telle passion…

On observe, on admire les détails de la construction, les astuces, les nouvelles couleurs. « Ah oui, alors ils utilisent cette pièce la pour faire ça »… « Tiens c’est une bonne idée d’avoir monté ça comme ça, je n’y aurai pas pensé. »

Et arrive enfin, le côté… pratique : on va toucher les briques ^^

 

7 L’ouverture des petits sachets

Ca y est !! on a franchi la ligne. La boîte ne sera plus jamais pareille : les sachets sont ouverts. Les pièces sont mélangées sur la table (je vous déconseille de faire cela par terre ou dans votre jardin… il serait malheureux de perdre des petites pièces non ?)

Pourquoi je mets la ligne ici ? Refermer une boite en carton, c’est simple. Refermer des sachets scellés de plastique, c’est impossible.

Une fois les sachets ouverts, on peut enfin toucher ces petites briques, admirer les pièces (les têtes de figurines par exemple).

 

8 Le tri des pièces

Certes, quand la boite est petite, cela semble peu nécessaire. Mais essayez de construire une boite à plus de 1000pièces sans avoir un minimum trié les pièce… C’est faisable mais votre voisin risque de râler du boucan fait en triturant vos pièces. Tout le monde ne pratique pas cette étape. Moi, c’est une étape que j’aime bien. Je ne loupe ainsi AUCUNE pièce. Je sais exactement ce qu’il y a sur ma table (et plus tard dans mon inventaire).

 

9 Le grand saut : la construction

Pour cette étape : prenez votre temps, savourez, apprenez. Car oui, les techniques de construction, c’est LA qu’on les apprend.

Et construire le jeu trop vite, c’est… pas bien. Trop vite fini. Souvent mal assemblé. Ca casse de suite. Non, vraiment SA VOU REZ.

Souvent, vous verrez d’ailleurs des détails à ce moment-la qui ne seront plus visibles par la suite (exemple : la grille de la cheminée dans la boite du marché Médiéval ^^, boite que je vous présenterai plus tard)

 

10 Admirez son jouet construit

Voila, c’est tout beau, on a fini de construire, on peut admirer son oeuvre, être fier de soit : on a réussi.
On regarde alors l’objet sous toutes les coutures et on imagine déjà tout ce qu’on va pouvoir faire avec.

 

11 Jouer avec son jouet

Pour moi, c’est la force du Lego par rapport au Mécano ou aux chalets à construire en bois : une fois le modèle assemblé : on peut jouer avec sans le détruire ou se détruire (souvenir d’un pied bien douloureux après avoir voulu jouer avec une construction de Mecano)

 

12 Exposer son modèle

Le petit soucis de l’exposition de son modèle, c’est que ca nécessite d’avoir un eplace à lui donner (de préférence à l’abris de la poussière) Mais qu’est-ce qu’on est fier après quand les copains viennent admirer son modèle ^^.

LA SUITE

Bon, y a encore beaucoup de plaisirs à faire avec le Lego. Par exemple :

Démolir son modèle
Dépoussiérer son modèle (si si)
Trier les pièces de son modèle dans ses boites de rangement
Inventer ses propres modèles (dans sa tête ou avec l’informatique) (MOCer quoi)
Regarder sur le net les astuces des autres
Regarder sur le net les créations des autres
Montrer sur le net ses créations
Discuter avec des fous sur le net
etc etc etc

Mais bon, comme vous le voyez, mon article est déjà bien long donc… je vous raconterai tout cela une prochaine fois.


Poster un commentaire

Humour des jeux Lego : construction d’une minifig

Ce que j’adore dans les cinématiques des jeux vidéos Lego, c’est le brun d’humour qu’on y trouve.
Comme ici où l’on explique à Albus comment faire une minifig.

J’apprécie aussi quelque chose qui n’est plus tout à fait dans tous les jeux lego : les animations sans parole. Pas besoin de traduire pour comprendre.


Poster un commentaire

Lego Harry Potter, année 1 à 4, jeu vidéo

image publicitaire pour le jeu vidéo Harry Potter, année 1 à 4

Titre original LEGO Harry Potter : Years 1-4
Développeur TT Games
Éditeur Warner Home Video
Genre Action / Aventure
Mode 1-2 joueurs
Sortie US 29 juin 2010
Sortie française
  • 25 juin 2010
  • 6 janvier 2011 sur Mac
Plateforme
  • PC
  • PSP
  • PS3
  • Nintendo DS
  • Nintendo Wii
  • XBox 360
  • Mac

LEGO Harry Potter : Années 1 à 4 (  Angl.  LEGO Harry Potter : Years 1-4 ) est le titre du jeu vidéo basé à la fois sur les livres et les films du même nom, à une exception près : le monde et les personnages sont en LEGO ! Et contrairement aux autres jeux Harry Potter, l’aventure couvre les quatre premières années d’études du célèbre sorcier.

Le jeu est sorti en France le 25 juin 2010 sur les principales plateformes dont PS3, WII, DS …

Synopsis

«Revivez l’aventure de Privet Drive jusqu’au Tournoi des Trois Sorciers et plongez dans la magie des quatre premières histoires de Harry Potter et ses amis en version LEGO !

Explorez l’école de sorcellerie Poudlard , apprenez des sortilèges, concoctez des potions et redécouvrez ces histoires fantastiques dans une ambiance humoristique empreinte d’ironie avec des créations personnalisées uniques aux jeux vidéo LEGO !»

Caractéristiques

  • Le joueur explore une grande partie des lieux emblématiques du monde magique parmi lesquels le Chemin de Traverse, Pré-au-Lard, la Forêt interdite et bien évidemment Poudlard. Poudlard en version LEGO est un vaste lieu immersif en 3D. Il s’agit du plus grand et du plus détaillé de tous les environnements de jeu LEGO jamais construits.
  • Le joueur peut incarner près de 140 personnages parmi lesquels Harry PotterRon Weasley et Hermione Granger. Chaque personnage est unique et possède ses propres pouvoirs… Sauf les Moldus et les Cracmols qui n’ont que des compétences.


Poster un commentaire

La lettre de Poudlard

La lettre de Poudlard est une lettre d’inscription à l’école Poudlard envoyée aux jeunes sorciers de Grande-Bretagne qui seront âgés de onze ans à la prochaine rentrée scolaire. Elle est composée d’une lettre écrite par le directeur-adjoint et d’une liste d’ouvrages et d’équipements. L’enveloppe, lourde et épaisse, est faite d’un parchemin jauni portant un sceau de cire frappé de l’écusson de Poudlard au dos et l’adresse est écrite à l’encre vert émeraude. La lettre est écrite sur un parchemin semblable. Elle est envoyée par hibou aux membres de familles de sorciers.

COLLÈGE DE POUDLARD, ÉCOLE DE SORCELLERIE
Directeur : Albus Dumbledore
Commandeur du Grand-Ordre de Merlin
Docteur ès Sorcellerie, Enchanteur-en-chef, Manitou suprême de la Confédération internationale des Mages et Sorciers
Cher Mr Potter,
Nous avons le plaisir de vous informer que vous bénéficiez d’ores et déjà d’une inscription au collège Poudlard. Vous trouverez ci-joint la liste des ouvrages et équipements nécessaires au bon déroulement de votre scolarité.
La rentrée étant fixée au 1er septembre, nous attendrons votre hibou le 31 juillet au plus tard.
Veuillez croire, cher Mr Potter, en l’expression de nos sentiments distingués.
Minerva McGonagall
Directrice-adjointe

Pièce jointe

COLLÈGE DE POUDLARD – ÉCOLE DE SORCELLERIE
Uniforme
Liste des vêtements dont les élèves de première année devront obligatoirement être équipés :
1) Trois robes de travail (noires), modèle normal
2) Un chapeau pointu (noir)
3) Une paire de gants protecteurs (en cuir de dragon ou autre matière semblable)
4) Une cape d’hiver (noire avec attaches d’argent)
Chaque vêtement devra porter une étiquette indiquant le nom de l’élève.

Livres et manuels
Chaque élève devra se procurer un exemplaire des ouvrages suivants :
Le Livre des sorts et enchantements (niveau 1), de Miranda Fauconnette
Histoire de la magie, de Bathilda Tourdesac
Magie théorique, de Adalbert Lasornette
Manuel de métamorphose à l’usage des débutants, de Emeric G. Changé
Mille herbes et champignons magiques, de Phyllida Augirolle
Potions magiques, de Arsenius Beaulitron
Vie et habitat des animaux fantastiques, de Norbert Dragonneau
Forces obscures : comment s’en protéger, de Quentin Jentremble.

Fournitures
1 baguette magique
1 chaudron (modèle standard en étain, taille 2)
1 boîte de fioles en verre ou cristal
1 télescope
1 balance en cuivre
Les élèves peuvent également emporter un hibou OU un chat OU un crapaud.

IL EST RAPPELÉ AUX PARENTS QUE LES ÉLÈVES DE PREMIÈRE ANNÉE NE SONT PAS AUTORISÉS À POSSÉDER LEUR PROPRE BALAI.


Poster un commentaire

Le quai 9 3/4

« Harry Potter : Je dois prendre le train à la gare de King’s Cross à onze heures, sur la voie 9¾.
Vernon Dursley : La voie combien ?
Harry Potter : 9¾.
Vernon Dursley : Ne dis pas de bêtises. La voie 9¾ n’existe pas.
Harry Potter : C’est écrit sur mon billet.
Vernon Dursley : Ils sont tous fous ! »
[…]
« Et voilà, mon garçon. La voie 9 est ici, la voie 10 juste à côté. J’imagine que la tienne doit se trouver quelque part entre les deux, mais j’ai bien peur qu’elle ne soit pas encore construite. »
– Vernon Dursley

RÉSUMÉ

Nom original : Platform 9 3/4 (« Platform Nine and Three Quarters »).
Au fil des livres traduits, on pourra aussi trouver « voie » ou « quai ». Il faut se dire que dans l’idée, cela revient au même. Par contre, si l’on veut vraiment être fidèle à la forme originelle, il faudrait dire « quai », car les sorciers y marchent pour emprunter le train qui lui est sur la voie, dont l’équivalent anglais serait plutôt « track ».
Emplacement : gare de King’s Cross, Londres, Angleterre.

APERÇU

Pour prendre le Poudlard Express qui les amènera à Poudlard, les élèves doivent emprunter le quai 9 3/4 à la gare de King’s Cross. Ce quai n’est pas visible aux yeux des Moldus. En fait, on s’y rend en courant à toute vitesse à travers la solide barrière située entre la voie 9 et 10. Au lieu de se fracasser sur la barrière, on se retrouve sous une grand arche de fer forgé pourvue d’un panneau indiquant « Voie 9 3/4 ». Une locomotive rouge, avec au-dessus de sa tête un panneau indiquant « Poudlard Express – 11 heures », attend le long du quai. Dans l’autre sens, un vieux gardien ridé les fait passer par groupes de deux ou trois pour qu’ils ne surgissent pas soudain au milieu de la barrière, ce qui pourrait éveiller l’attention des Moldus. Le jour du départ du train pour Poudlard, le quai est rempli de sorcières et sorciers faisant leurs adieux à leurs enfants. Chats et hiboux ont un aspect bien particulier parmi la foule.

JKR admet qu’elle a commis une erreur en plaçant le quai 9 3/4 à la gare de King’s Cross : « J’ai eu à l’esprit un quai 9 3/4 lorsque je vivais à Manchester, et je pensais en fait à Euston. Ceux qui se sont déjà rendus sur les vraies voies 9 et 10 de King’s Cross sauront qu’elles n’ont pas une très grande ressemblance avec celles décrites dans le livre, tout simplement parce que, à cette époque, je pensais à Euston. »

Pour les films, les quais utilisés durant les prises de vues à King’s Cross sont en fait les quais 4 et 5. Hagrid et Harry sont aussi filmés marchant sur la passerelle surplombant les quais.