Les bricks de Séverine Rogue

Quand Lego et Harry Potter rencontrent une douce passionnée, cela donne ceci


Poster un commentaire

La presse

Petit article pour signaler aux amateurs que vous trouverez dans vos maisons de la presse (en France en tout cas), un nouveau magasine : Lego city.

Celui-ci comporte une petite construction en Lego et une revue de jeux pour enfants (bien fait)

Le trou bleu est l’endroit où était la boite de la figurine.

Et voila la figurine avec son matériel.

Ceci est le numéro 2. Dans le numéro trois se trouveront deux figurines et leur matériel.

Le numéro 2 était vendu à 5 euros.

Publicités


Poster un commentaire

Véhicule de pompiers

Quelques petits véhicule retrouvés au cours de mon nettoyage. Quelle boite ? Je le saurai sans doute prochainement (je n’ai pas encore achevé mon tour d’horizon des notices retrouvées par mon papa)


Poster un commentaire

Aragog, 2011, 4738 minifig

Je vous en avais déjà parlé. Voici les photos de la seconde version d’Aragog.

Des pattes faites à partir de sabres.

Vous ne trouvez pas ? Même après avoir tué Ron ?

Elle a une gueule terrible !

Avec ses mignons petits bébés…

Prochainement, vous aurez un article sur la comparaison des deux bestioles.

En effet, celle-ci provient du set 4738 et l’autre du set 4727


Poster un commentaire

Boite 7019 : la forteresse viking contre le dragon

Il s’agit d’un set sorti en 2005 contenant 1019 pièces de la série Viking.

La boite et les sachets

Boite achetée d’occasion.

Les figurines

Les pièces spéciales

Plus tard

Construction

Plus tard

Pièces restantes

Je ne sais pas.

Résultat

Mouais, sans échelle ca va pas vous aider. Heureusement : mon assistant dort à coté.

Immense non ? Tellement immense qu’il ne tient pas dans mon « studio photo ».

La prison pour enfermer bébé dragon.

Car oui, il y a deux dragons dans cette boite. Deux dragons qui ont servi pour cet article :  Un dragon : ca grandit beaucoup et vite.

En attendant, poursuivons les photos de détails :

Mon avis

Un set très très grand. Pas forcément folichon à monter (répétitif). Par contre, pour jouer après, y a de quoi faire !

Des figurines très belles. Des armes disproportionnées. Mais ça leur donne un certain charme.


Poster un commentaire

Un dragon : ça grandit beaucoup et vite

Précision : oui, je sais pour la minifig.

Bonjour, je suis Charlie Weasley et aujourd’hui, je vais vous parler des dragons. 

Pas besoin de vous expliquer de quel animal il s’agit : même les moldus les connaissent. Par contre, rare sont les personnes à connaître leur croissance.

Dans un premier temps, un dragon est… un oeuf

Un petit oeuf comme vous le constatez. Enfin… petit par rapport au dragon adulte. Mais si vous comparez à un oeuf de poule… L’oeuf doit être gardé au chaud.

Puis, au bout de plusieurs mois (et oui, ce n’est pas un oeuf de poule), l’oeuf éclot et nous avons un bébé dragon

Même bébé, sa taille est déjà plus conséquente que celle d’un chien de bonne taille. Sa peau n’est pas encore étanche à la magie.

Ceci dit… il est déjà carnivore. NON : on ne mange pas mon bras !

Au bout de quelques semaines, il a déjà bien grandi.

Sa peau n’est pas encore étanche à la magie. Ceci dit, comme vous le voyez, sa mâchoire est déjà conséquente. Ses ailes ne le portent pas encore.

NON, COUCHE LE DRAGON ! Ne laissez pas trainer vos mains n’importe où.

NB : pour des raisons évidentes de délais, nous vous présentons plusieurs variétés de dragons à des stades de croissance différentes. Les tailles ne changent que peu entre les espèces.

A l’âge d’un an, le dragon a sa peau d’adulte : totalement hermétique à tout sort. Il va nous falloir trouver d’autres moyens pour nous défendre. Notre baguette ne sert plus. Néanmoins, le plus simple est encore de ne pas les approcher. Leurs ailes ne leur permettent pas encore de voler : il dépendent de leur mère.

A 2 ans, les dragons ont cette fois des ailes suffisamment fortes pour pouvoir voler. Ils sont également capables de se reproduire et de faire de gros dégâts avec leurs queues. Ils sont alors TRÈS dangereux (d’autant qu’ils cherchent leur compagne ou compagnon de vie). C’est également à partir de 2 ans qu’ils sont capables de cracher du feu (pour les espèces cracheuses de feu)

Néanmoins, les dragons continuent de grandir jusqu’à 100 ans passé (plus lentement). Le dragon présenté ici a 50 ans. Rassurez-vous : il est né en captivité et est à peu prêt habitué à ses gardiens. Toutefois, ne faites JAMAIS ce que je fais ici.

Ses griffes sont de redoutables armes.

Ses ailes raseraient votre manoir sans effort.

Ne restez JAMAIS près de la queue d’un dragon comme je le fais ici. Un petit coup et hop : vous n’existez plus.

N’oublions pas leurs dents, leurs cornes et bien entendu : leur feu.

Certains dragons secrètent même des poisons dans leur gueule.

Toutefois, cela reste de magnifiques animaux. Et quand on sait s’y prendre avec eux… on arrive à de grandes choses.

Peut-être un jour serez vous dresseur de dragon et aurez vous le plus grand plaisir qu’ils apportent.

En effet….

… voler à dos de dragon est une expérience merveilleuse. Quand ils acceptent de jouer, on peut même faire du quidditch à dos de dragon. (doux rêve de dresseur de dragon)

 

 


Poster un commentaire

Comparaison des pierres philosophales

Du set 10217

Du set 4702

Quand j’ai eu la pierre du 10217 entre les mains, je me suis dit « ouah ». Et la, avec les deux côte à côte… ben je préfère la simplicité de celle fournie dans le 4702.

Pour moi, la pierre est une création humaine et doit donc être quasi monobloc.


Poster un commentaire

Boite 4702 : le combat final

Référence : 4702, Le combat final

Figurines : 2 (Harry Potter, Professeur Quirell et sa double tête comportant Lord Voldemort)

Episode 1 : Harry Potter à l’école des sorciers

Nombre de pièces : 60

Année de sortie : 2001

La boite et les sachets

Acheté d’occasion

La notice

Les figurines

Professeur Quirrell

double tête

Et un petit Harry !

IMGP1238_debout

Les pièces spéciales

plus tard

Construction

Plus tard

Résultat

Voila un tout petit set qui a deux intérêts : le miroir de Rised et la figurine de Quirrel (qu’on ne trouve que dans ce set).

On voit mieux la non ? Ah, c’est pas encore assez ? Attendez un peu…

La, vous ne pouvez pas dire que vous ne voyez pas.
Ben oui, vous voyez la difficulté de réussir à photographier le miroir de Rised.
Pourquoi est-ce difficile ? Parce qu’il fallait que Lego trouve une astuce pour pouvoir montrer le secret du miroir : faire apparaitre ce qu’on désire. En l’occurence : la pierre philosophale. Sauf qu’il ne faut pas non plus qu’on la voit tout le temps. Donc ils ont utilisé la technique de l’éventail. Si si, vous connaissez.

C’est la technique qui consiste à faire un dessin d’un coté, un autre de l’autre. On découpe les deux dessins en bandes. Puis on colle : une bande du dessin 1 puis une bande du dessin 2. Ensuite, on plie pour obtenir un éventail (pensez à mettre les bandes dans l’ordre). Alors, quand on regarde l’éventail d’un coté, on voit le dessin 1, de l’autre coté, le dessin 2. Ici, c’est pareil (mais en tout petit pour qu’on ne voit pas l’éventail, seulement le résultat).

Sauf que l’appareil photo n’a pas de cerveau qui traduit ce qu’il voit et arrange l’image. Du coup… ben avoir une photo potable est compliqué.

Qu’est-ce que je disais ? Ceci dit, la, c’est toujours le même dessin, voyons l’autre :

VOILA : Le reflet de Harry a la pierre dans la main.

Bon, en réalité, y a plus que deux images sur ce miroir puisqu’on voit Harry lever la main petit à petit. Mais j’ai renoncé pour les photos.

Et la, le miracle arrive :

La pierre apparait.

Les constructions bonus

En effet, la notice contient des photos d’autres petites constructions que j’ai reproduit.

Bon, c’est pas du grand art vu qu’il faut pouvoir le reproduire avec les pièces présentes (et il y en a peu) ET qu’il faut pouvoir construire à partir d’une seule photo.

J’aime bien l’idée d’utiliser un « toit » comme bassin.

Et le second modèle :

Ma photo n’est pas terrible mais l’objet lui, l’est.

Mon avis

Le set est petit. Le toit et l’autre côté du set (en dehors du miroir) nuisent à la jouabilité de l’objet : on ne peut pas glisser les doigts.

Bref,  à revoir.

Ceci dit, la pierre et le miroir sont chouettes. Et j’adore Quirrell.