Les bricks de Séverine Rogue

Quand Lego et Harry Potter rencontrent une douce passionnée, cela donne ceci


Poster un commentaire

30141 : polybag alien conquest

Il s’agit d’un sachet promotionnel sorti en 2011 comprenant 19 pièces et une minifigurine.

Sachet

DSCN9433_debout

Comme tout polybag (sachet promotionnel), nous n’avons la qu’un simple sachet/

DSCN9434_debout

DSCN9435_debout

Une fois le sachet ouvert

 

Figurine

DSCN9437_debout

Il est très sûr de lui… a-t-il raison ?

DSCN9438_debout

De quoi attacher les engins de vol.

 

Contruction :

Un peu trop rapide pour que j’ai quelque chose à noter

 

Pièces restantes

Aucune

 

Résultat

DSCN9439_debout

Ne pas oublier qu’il s’agit d’un set promotionnel. Le résultat est donc petit. Néanmoins, il contient des pièces intéressantes à réutiliser ailleurs.DSCN9440_debout

Et il doit sûrement intéresser les gens aimant tout ce qui est espace. (maintenant, je n’ai pas payé ce set, c’était un lot de consolation pour une livraison en retard)

Publicités


1 commentaire

Boite 7956 : l’attaque des ewoks

Voici une boite de 2011 comprenant 166 pièces et 3 minifigurines sortie en 2011.

 

Boite et sachets

Attention, ma boîte est dans un état déplorable. Je l’ai en effet obtenu suite à une inondation d’un magasin. Du coup, j’ai eu un prix très très intéressant. Sans quoi, j n’aurai pas acheté la boîte. Son contenu ira rapidement rejoindre mon vrac pour faire des jardins et autres arbres, tandis que les ewoks iront rejoindre ma collection de minifigs. Le soldat… on lui apprendra la paix.

C’est pas un style graphique que j’aime et l’état de la boite ne la met pas en valeur.

Néanmoins, les sachets sont la, comme neuf. La notice est un peu gondolée.

Une page de la notice.

 

Figurines

L’ewok guerrier

L’ewok sorcier

Le soldat impérial

 

Pièces particulières

 

Construction

Dans une premier temps, nous construisons le vaisseau du soldat.

Puis nous attaquons l’arbre

Le premier piège est en place : poussez le bâton de bois et assommez celui qui passe.

La plate forme

 

Pièces restantes

 

Résultat

Piège 2 : levez la barre et les troncs tombent.

 

La catapulte

Des pattes de chat

 

Mon avis

Comme mon chat, je ne maîtrise pas Star wars et n’ai donc guère d’avis sur le set.


Poster un commentaire

Boite 6458 ; le satellite

Voici un petit set acheté d’occasion datant de 1999 et comprenant 26 pièces.

J’ai bien aimé cette série espace relativement réaliste. Je dis bien « relativement ». Parce que y a quand même quelques trucs…

 

Boite et sachets

Ben je ne peux pas vous dire grand chose, l’ayant eu d’occasion

L’ensemble des pièces.

Une notice simple pour un petit modèle.

Figurine

Le voila tout habillé.

Pièces spéciales

 

Construction

Pièces restantes

je ne peux pas vous répondre.

Résultat

 

Le fameux ordi du satellite.

 

Ordi replié.

 

Mon avis

Un petit set bien mignon. J’aime particulièrement l’ordinateur de bord.


Poster un commentaire

Boite 3367 : la navette spatiale

Cherchez pas : j’aime le spatial… à condition qu’il ait un semblant de réalisme.

Les batailles interstellaires ne m’intéressent pas du tout. la conquête de la lune et l’étude de Mars par contre…

Alors voila une des petites boites qui ont la côte pour moi : la 3367 sortie en 2011 comprenant 231 pièces et une figurine.

Boite et sachets

Illustrations de ce que propose la boite.

La figurine et le satellite.

On ouvre la boite et on découvre… que mon chat veut participer !

Il y a deux sachets numérotés.

Figurine

Une seule figurine mais avec de l’équipement. Vous la voyez ici avec le casque simple… pour quand elle est dans la navette quoi !

Quand il doit sortir, il enfile le scaphandre complet…

… qui est rangé avec le satellite. Y a intérêt à pas oublier de le récupérer avant de larguer le satellite. Et vaut mieux que la salle soit étanche sinon, plus d’astronaute.

A l’occasion, je ferai des photos du scaphandre seul.

Pièces spéciales

Des pneus lisses

Les pièces marquantes du sachet 2

… et celles du sachet 1. Le cockpit monobloc… pas top. Le reste par contre peut resservir.

Construction

D’abord le satellite. Construction rapide mais le rendu est bien sympa.

Puis on attaque le fond de la navette.

Le cockpit… avec la tasse à café ! Doivent pas s’être trop bien renseignés chez Lego. Boire le café comme ça poserait quelques petits problèmes… y a pas de gravité dans la navette !

On prépare la place pour le satellite.

Je n’ai pas mis les autocollants par contre.

On sépare le cockpit de la zone de stockage de la navette.

L’attache du futur bras télescopique et la place du scaphandre de l’espace.

Cockpit en place : on va pouvoir faire les tests d’étanchéité.

Essai concluant.

On peut donc poursuivre la construction avec le sachet 2

Heureusement que la seconde livraison est arrivée parce qu’il ne restait plus grand chose pour construire…

Aaaaaaaaaah, on va pouvoir travailler.

La vache, ils ont pas molli sur les pneus !

C’est reparti.

Faudrait envisager des moteurs pour que la navette avance…

Ça va ! Tu suis bien le plan !

L’isolation entre les moteurs et l’espace de stockage est en place.

La coque pour protéger des rayons UV.

Les propulseurs.

On consolide le fond de la navette pour les loupés à l’atterrissage.

On installe les trains d’atterrissage… fixes dans cette version. Faut pas trop en demander : c’est le modèle jouet.

On protège les moteurs. Et c’est fini.

Pièces restantes

Résultat

Ouverture

Levée.

C’est un peu grillé tout ça…

Orientation

Largage

Retour à la maison

(ben vi, ça vole pas tout seul les Lego)

Ah… vivement que je puisse manger une bonne côte de boeuf ! Marre des bouillies.

Mon avis


Poster un commentaire

L13 : la tête dans les étoiles

Une petite création perso pour le concours du L13 sur brickpirate.net.

Les photos ne sont pas terribles. Elles se sont beaucoup détériorées quand je les ai réduites.

 

Yan est trop petit selon sa mère pour devenir Astronaute. Et il est casse pied à laisser traîner ses vaisseaux partout.
Yan lui, adore le super film de papa. Et c’est décidé : plus tard, il sera pilote de l’espace, comme Albator !

En attendant de grandir, il dort dans l’espace, sous le super patch du soleil que maman lui a fait (et sur lequel, il bave allègrement), et avec Boby qui chasse le méchant qui respire trop fort.


Poster un commentaire

Boite 10231 : la navette spatiale, review partielle

non, pas une fusée mais bien une navette.
Vous n’aurez pas, pour le moment, de photos de la construction pour la bonne et simple raison que cette navette et son lanceur ont été construites en mon absence. Et ce set ne m’appartient pas. Je ne peux donc pas le démonter pour le remonter. Mais je pense que je vais rapidement craquer et qu’il rejoindra ma collection.

 

C’est un set de 2011 contenant 1230 pièces et 3 figurines.

Boite et sachets

Faut bien dire ce qui est : ce set est trop beau.

Je peux pas vous montrer les sachets pleins mais je peux vous les montrer vides 

Deux cahiers notices

 

Figurines

quand j’aurai l’occasion de refaire des photos

Les deux cosmonautes.

la parité est la.

Et le mécanicien.

 

Pièces spéciales

quand j’aurai acheté le set

Construction

quand j’aurai acheté le set

Pièces restantes

quand j’aurai acheté le set

Résultat

L’air de lancement

et ses gros plans.

 

 

Eclairage

Le lanceur (difficile à photographier car ne tient dans aucune position)

et un gros plan sur la fixation qui relie le lanceur et la navette.

Et voila la navette. A l’occasion, faudra que je fasse un comparatif avec la navette en Lego technic que j’ai aussi. (faudra déjà que je la reconstruise)

Le fond de la navette.

Détail des trains d’atterrissage. Casses pieds à construire d’après la propriétaire.

Mais ils marchent bien.

Un gros plan sur le train d’atterissage arrière depuis l’intérieur de la navette.

Devant

Derrière

Et quand on ouvre la navette,

on trouve un bras qui permet de lancer

un satellite !!

Le bras à vide et la navette vide… le satellite est en ligne.

Il émet de lui-même un signal vers la Terre.

 

Reste plus qu’à repartir. Mais avant…

On revisionne une dernière fois, la beauté de l’ensemble au lancement. (et on constate qu’en hivers, les plantes, ça a froid)

En place (pas simple à positionner)

Et on mitraille

Mon avis

Définitif, ce set va finir rapidement chez moi. Et je vais pas trainer, histoire qu’il ne me passe pas sous le nez comme le dragon Ninjago de la foudre (le seul qui me manque T_T)


Poster un commentaire

Boite 8017, star Wars : Tie Fighter avancé

Bon soyons clairs : Star Wars, c’est pas ma tasse de thé. J’ai regardé tous les films. Mais je n’en ai pas fait une passion. Et les Lego Star Wars ne m’interessent pas plus que cela. Ceci dit, y a des sets (comme celui-ci) que je trouve joli dans le magasin.

Celui-ci s’avére en plus avoir en figurine THE Dark Vador, figurine sur laquelle j’ai complètement craqué (alors que les humains de la saga version Lego me laissent de marbre).

 

Du coup… mon papa me l’a offert.

 

Il s’agit d’un set sorti en 2009 de 251 pièces.

 

Boite et sachets

Figurine

Bah quoi, l’est pas beau comme ça ?

Trop la classe

Ouais bon d’accord, sous son casque, c’est tout de suite moins glamour.

 

Pièces spéciales

Construction

C’est en fait la première séance photo-montage que j’ai réalisé pour mon blog et… ben y a pas mal de choses que je n’avais pas réalisé au niveau photographie. Vous savez déjà que, même si ce nest pas parfait, cela s’est amélioré par la suite. Peut-être que je referai une séance « photo en cours de montage » quand je remonterai ce set.

Deuxième partie (oui les photos sont moches). Ce set est en fait un assemblage de modules construits puis assemblés au reste.

troisième partie : le cockpit

1er assemblage

2eme assemblage

on continue (je confirme, je n’avais aucune idée des distances nécéssaires entre l’objet et l’appareil photo)

1er morceau des ailes

deuxième morceau

les ailes assemblées

le vaisseau tout assemblé

 

Pièces restantes

Résultat

portes ouvertes

portes fermées

le poste de pilotage d’un peu plus près.

Ah, ben Vador ne veut plus…

Vu du dessus (avec le reste du Lego au sol)

De plus près (et flashé…). Pas la peine de préciser : ce sont bien des autocollants et non des pièces sérigraphiées.

Le vaisseau prend la pose…

… avant d’aller bouder.

Jute un petit tour au niveau du ventre de la bête pour montrer le « range sabre-laser ».

Ça, c’est clairement pas conforme aux films. Mais bon, les sabres-lasers Lego ne se rentrent pas.

Les ailes

Et pour le jeu, en plus de la cabine qui s’ouvre et se ferme, nous avons… deux missiles à envoyer (mais pas simple d’accès). Ici en position « pas envoyé »

Et en position envoyée (sauf que j’ai pas laissé partir le missile)

 

Mon avis

Niveau construction, c’est trois blocs : deux ailes clipsées sur le corps et une cabine.

C’est beau. ca permet de faire vroom vroom. Mais je ne pourrai en dire plus. N’étant pas fan de Star Wars, je ne connais pas assez pour pouvoir juger.