Les bricks de Séverine Rogue

Quand Lego et Harry Potter rencontrent une douce passionnée, cela donne ceci

Quels sont les plaisirs du Lego ? partie 1

Poster un commentaire

En voila une question qui mérite un TREEEEEEEEES long article.
Mais bon, je vais me contenter d’un résumé (enfin j’espère).

Bref, il y a plusieurs plaisirs au Lego. Pour les enfants comme pour les adultes. Je vais essayer de lister tout ce qui MOI me plait, tout ce que j’ai pu constater de pratiques. Et je vais également essayer d’expliquer grossièrement en quoi consistent ces pratiques (rien de compliqué je pense).

 

1 La joie du rêve devant le catalogue.

Je ne dois pas être la seule enfant ou adulte à avoir passé des heures à regarder…
– les pubs à la télé (rares) de jouets Lego… même si, à mon époque, on voyait plus de pubs pour Barbie que pour les Lego. Aujourd’hui, on voit des pubs pour de la nourriture… (mangez 5 fruits et Legumes par jour !)
– les catalogues de jouets.
– les pubs à la fin des notices.

Cela peut paraître frustrant, idiot ou je ne sais quoi d’autres mais cela fait parti du plaisir Lego, du jeu Lego : rêver à ce qu’on va demander au… PAPA NOEL !! (ben oui quoi, je peux pas nommer quelqu’un d’autre, si ?) Les heures à compter ses sous pour pouvoir se payer THE boîte dont on a rêvé. Bon, faut reconnaître que faut pas trop traîner pour mettre ses sous parce que ça reste pas toujours bien longtemps en vente.

 

2 La commande

La, y a plusieurs types de commandes….

Y a la commande du père Noël (ou de la mère anniversaire, de Cupidon Valentin etc etc). La, c’est 100% bonheur. On espère avoir ce qu’on demande. On est fébrile à l’idée qu’on va recevoir sa commande. On… plane.

Y a la commande au magasin en ligne. La, c’est… douloureux. Oui, douloureux. Parce qu’il y a le passage en caisse alors qu’on n’a rien dans les mains…  Par contre, votre banquier, lui, il a la facture de suite. Et la/le comptable qui gère les finances de la maison aussi.

Y a la commande au magasin, celui qui est au bout de votre rue. La, c’est… la prise de tête. Non, soyons honnête. La commande en magasin, c’est pas le pied. D’abord : faut payer… pas besoin d’expliquer, c’est le même cas que pour la commande au magasin en ligne.

Et puis… les vendeurs, ca peut être trèèèèèèèèès agaçant.
Surtout quand on a, en face de soit, un vendeur qui ne connait pas le Lego et ne comprend rien de ce que vous lui dites.

Surtout quand on vous demande, l’air de rien, « c’est pour un cadeau ? » alors que le vendeur connait toute votre famille et sait très bien que… y a pas encore d’enfants en « âge standart de Lego » dans mon entourage.
Surtout quand leur matériel informatique ne marche soit disant pas (alors qu’en fait, c’est juste qu’il a pas ouvert la bonne rubrique comme vous le lui faites remarquer…).
Surtout quand il vous dit ‘ce n’est pas dans notre catalogue’, alors que vous l’avez vu dans le catalogue en rayon fait pour les clients en libre service (même que, miracle : y avait encore toutes les pages !)
Surtout quand il vous dit « livraison prévue dans un mois et demi » alors que votre anniversaire est dans 15 jours et que vous savez qu’en commandant sur internet, vous l’auriez eu en 10 jours…

Il faut faire vivre les commerces en dur locaux car ils font des emplois. Ca, pas de problème, je suis bien d’accord. Mais il est où le bon vieux magasin de jouet tenu par un passionné du jouet qui savait toujours répondre à mes questions… A bas les chaînes de jouets industriels, commerciaux purs et durs sans passion…  Puis faut reconnaître que la… les commerciaux Lego français ont des progrès à faire (je ne sais pas comment c’est ailleurs)

 

3 La réception

La, c’est QUE du bonheur. Ca y est !! On a la boîte dans les mains… on a SA boite ! Pour de vrai ! Elle est la !

Non non, on regarde seulement, on ne fait AUCUNE tâche. Pas question que le chat pose ses griffes dessus (ni la petite soeur avec son biberon)

Pour le coup, on embrasserait bien celui qui nous l’a apporté  (oui oui, même le facteur !!)

C’est une étape sur laquelle on n’a pas de contrôle temporel. Ben oui, vous ne pouvez pas avancer la date de votre anniversaire ou la visite du facteur… Aucun contrôle sur RIEN. C’est flippant… Et si le colis se perdait en route ?

 

 

2 3 bis L’achat immédiat

Ca, c’est particulier. Ce sont souvent des achats impulsifs. Des achats que le(la) conjoint(e)/copain(copine) ne comprend pas toujours. C’est le coup où on est sorti pour une ballade, remplir le frigo qui est désespérément toujours vide (plus on le remplit, plus il est vide lui…)et où on revient…a ve cun porte monnaie plus léger et un nouveau set de Lego. Comme ça… on est tombé dessus par hasard, on l’a trouvé joli et on l’a pris.

Bien entendu, sur le chemin du retour, on se trouve mille et une excuses pour justifier cet achat pas vraiment justifiable. Et il en faut des excuses… Ben oui, faut expliquer à sa conscience, à son collocataire, conjoint(e), son chat (pourquoi pas !) que oui, je sais, j’en ai déjà plein mais voila, celui-la me faisait de l’oeil et puis il était trop mignon. Et T’as vu : il était même pas cher en plus, j’ai fait une très bonne affaire.

 

2 3 ter L’achat presque pas programmé mais un peu quand même.

Ca, c’est les cas où on sait déjà que le set en question se trouve dans la boutique OU qu’il y a une brocante tel jour à partir de telle heure à tel endroit et qu’on VEUT y aller parce qu’on va FORCEMENT trouver LA bonne affaire à ne pas rater. Que ce soit un set (une boite officielle) ou du Lego en vrac vendu à presque rien. Mais bon, pour le Lego en vrac et les brocantes, faudra faire un article rien que pour ca plus tard… Sinon mon article déjà fort long sera un tel pavet que plus personne ne le lira (déjà que la, je suis pas sûre que quelqu’un le lise…)

 

4 L’avant construction, l’avant ouverture

Moment à durée variable suivant la personne. Certains attendent des mois, des années, d’autres… laissent juste le temps à la boîte d’arriver sur leur table pour se lancer.

A cette étape, tout est dans la tête… Anticiper la joie qu’on va avoir à construire ce set qu’on a ENFIN dans la main.

 

5 L’ouverture de la boite

Ca, c’est une étape que vous voyez en photos dans les « reviews des sets ». Vous savez, ces moments où j’explique ce qui fait qu’une boite que j’ai acheté me plait ou non, ce qu’elle contient etc etc (pour plus d’informations, consultez la rubriques « boites » de ce blog).

C’est une étape pleine de saveurs…. on ouvre délicatement (ou sauvagement) la boîte et on en sort le contenu : des sachets plastiques pleins de briques, de pièces spéciales, de couleurs… et LA notice d’explications pour pouvoir construire son jouet.

Souvent, nous trouvons également des autocollants pour peaufiner le jouet. La, tout le monde n’est pas adepte mais bon, c’est la. Le petit côté chimiste que je possède se demande depuis un bon moment quelle colle est utilisée pour que les stickers (on va faire l’anglaise) ne détériorent pas les briques et tiennent.

 

6 La lecture de la notice

Ca, c’est une étape que tout le monde ne fait pas et c’est bien dommage. C’est encore un temps où tout se joue dans la tête. On anticipe le fait qu’on va bientôt manier ces jolies petites briques pour lesquelles on voue une telle passion…

On observe, on admire les détails de la construction, les astuces, les nouvelles couleurs. « Ah oui, alors ils utilisent cette pièce la pour faire ça »… « Tiens c’est une bonne idée d’avoir monté ça comme ça, je n’y aurai pas pensé. »

Et arrive enfin, le côté… pratique : on va toucher les briques ^^

 

7 L’ouverture des petits sachets

Ca y est !! on a franchi la ligne. La boîte ne sera plus jamais pareille : les sachets sont ouverts. Les pièces sont mélangées sur la table (je vous déconseille de faire cela par terre ou dans votre jardin… il serait malheureux de perdre des petites pièces non ?)

Pourquoi je mets la ligne ici ? Refermer une boite en carton, c’est simple. Refermer des sachets scellés de plastique, c’est impossible.

Une fois les sachets ouverts, on peut enfin toucher ces petites briques, admirer les pièces (les têtes de figurines par exemple).

 

8 Le tri des pièces

Certes, quand la boite est petite, cela semble peu nécessaire. Mais essayez de construire une boite à plus de 1000pièces sans avoir un minimum trié les pièce… C’est faisable mais votre voisin risque de râler du boucan fait en triturant vos pièces. Tout le monde ne pratique pas cette étape. Moi, c’est une étape que j’aime bien. Je ne loupe ainsi AUCUNE pièce. Je sais exactement ce qu’il y a sur ma table (et plus tard dans mon inventaire).

 

9 Le grand saut : la construction

Pour cette étape : prenez votre temps, savourez, apprenez. Car oui, les techniques de construction, c’est LA qu’on les apprend.

Et construire le jeu trop vite, c’est… pas bien. Trop vite fini. Souvent mal assemblé. Ca casse de suite. Non, vraiment SA VOU REZ.

Souvent, vous verrez d’ailleurs des détails à ce moment-la qui ne seront plus visibles par la suite (exemple : la grille de la cheminée dans la boite du marché Médiéval ^^, boite que je vous présenterai plus tard)

 

10 Admirez son jouet construit

Voila, c’est tout beau, on a fini de construire, on peut admirer son oeuvre, être fier de soit : on a réussi.
On regarde alors l’objet sous toutes les coutures et on imagine déjà tout ce qu’on va pouvoir faire avec.

 

11 Jouer avec son jouet

Pour moi, c’est la force du Lego par rapport au Mécano ou aux chalets à construire en bois : une fois le modèle assemblé : on peut jouer avec sans le détruire ou se détruire (souvenir d’un pied bien douloureux après avoir voulu jouer avec une construction de Mecano)

 

12 Exposer son modèle

Le petit soucis de l’exposition de son modèle, c’est que ca nécessite d’avoir un eplace à lui donner (de préférence à l’abris de la poussière) Mais qu’est-ce qu’on est fier après quand les copains viennent admirer son modèle ^^.

LA SUITE

Bon, y a encore beaucoup de plaisirs à faire avec le Lego. Par exemple :

Démolir son modèle
Dépoussiérer son modèle (si si)
Trier les pièces de son modèle dans ses boites de rangement
Inventer ses propres modèles (dans sa tête ou avec l’informatique) (MOCer quoi)
Regarder sur le net les astuces des autres
Regarder sur le net les créations des autres
Montrer sur le net ses créations
Discuter avec des fous sur le net
etc etc etc

Mais bon, comme vous le voyez, mon article est déjà bien long donc… je vous raconterai tout cela une prochaine fois.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s