Les bricks de Séverine Rogue

Quand Lego et Harry Potter rencontrent une douce passionnée, cela donne ceci


Poster un commentaire

Quel conte ?

Un petit jeu proposé par Fanabriques que j’ai beaucoup aimé et que je vous propose ici à partir des photos faites la-bas.

Saurez-vous retrouver le conte (une photo par conte) auquel fait référence la construction ?

(celui en bas, le 20)

Et ne trichez pas en regardant les réponses des autres en commentaires !


Poster un commentaire

Boite 10217 : le chemin de Traverse : Barjow et Beurk

Ouf, il était temps (d’autant que les photos sont la depuis bien longtemps… je n’avais juste pas le courrage de les remettre à des formats plus adaptés aux blogs)

Voici donc la maison à construire : le magasin de Barjow et Beurk de la boite 10217, le chemin de Traverse.

Bref, c’est parti, on sort les sacs de la boîte

 

Pièces spéciales

 

Construction

belle porte

un étage

le futur passage

« coucou, cest moi ! »

l’intérieur

gros plan sur le passage secret

Le panneau aux petites annonces à l’extérieur de la boutique

Construction de l’armoire spéciale, reliée à sa jumelle se trouvant à Poudlard (qu’on retrouve dans une autre boîte officielle)

Placement de l’armoire.

mise en place du sol de l’étage supérieur.

On poursuit la construction de la terrasse et de la verrière.

Vue du dessus de la future verrière

Vue complète de la terrasse

La façade

Le toit de la verrière en place : il est mobile.

 

Résultat

La bête dans son ensemble.

     Les pièces restantes.

 

 

Au final, la maison est très belle, très sympa à construire. Mais d’un point de vue jouabilité, je ne pense pas qu’on puisse faire grand chose : pas de place pour les mains ou même simplement les minifig dans la boutique.


Poster un commentaire

Boite 4730 : la chambre des secrets

Cela faisait longtemps que je n’avais pas présenté de boite Harry Potter, je répare donc ce fait.

Référence : 4730, La chambre des secrets

Figurines : 7 (Harry Potter, Ron Weasley, Ginny Weasley, Gilderoy Lockhart, Tom Jedusor, Fumseck, le Basilic)

Episode 2 : Harry Potter et la chambre des secrets

Nombre de pièces : 591

Année de sortie : 2002

Boite et sachets

Acheté d’occasion

Figurines

Fumseck, le phénix. Il s’agit, à l’époque, de la première pièce d’un seul morceau en deux couleurs.

Bon, la flamme au dessus de sa tête est un rajout de ma part.

On aime ou pas. Pour ma part, sachant qu’à ce moment-la, ils ne sérigraphiaient pas les animaux et connaissant le modèle de phénix (cleui du film) dont ils sont partis et que je trouve très laid… ben ils ne s’en sont pas si mal sortis que cela.

Un Harry Potter qui n’a pas changé depuis les sets plus anciens. Nous sommes encore à une période où les minifigurines licenciées ont une tête jaune à visage unique.

 Tom Elvis Jedusor alias Voldemort tel qu’il apparait dans le film et surtout tel qu’il était à l’âge de 16 ans.

Je ne suis pas convaincue par cette minifigurine. Il a l’air méchant alors qu’il est surtout sournois. Et lui avoir mis la même perruque que Harry alors qu’il est censé être beau et chique… bof.

Gilderoy Lockart, un des personnages que nous n’aurons qu’en tête jaune. Heureusement, d’autres licences à tête beiges sont sorties avec des têtes que je pourrai adapter à cette figurine… A moins que je ne décide de tout faire en tête jaune… on verra.

Dans tous les cas, c’est une figurine que j’aime beaucoup.

Ronald Weasley tel qu’on a déjà pu le voir dans des sets plus anciens.

Ginny Weasley. La, on peut dire qu’elle a un physique de gamine qui évoluera beaucoup avec les sets.

Monsieur THE Basilique en chair et en plastique, lui même !

Bon, ok, un autre angle pour mieux l’admirer… N’empêche, vous avez vu ses crocs ?

Impressionnant non ? Ok, on va vous mettre une figurine pour mieux considérer sa taille imposante.

Pièces spéciales

plus tard

Construction

plus tard

Pièces restantes

peux pas vous dire

Résultat

Pas très causant… En fait, cette boite est un ensemble de petits éléments qu’on assemble ensuite comme on le désire.

A savoi également : le plafond de cet ensemble est un peu particulier. Soit on y assemble les tours fournies dans la boite, soit on a la chance de posséder le set 4709 (que je vous présenterai plus tard) et on peut poser celui-ci sur le plafond et faire ainsi un « grand set ». Vous aurez cette démonstration quand je vous aurai présenter le set 4709.

Passons maintenant aux morceaux de décors du set. D’abord, les sans intérêt : les petites tours permettant d’habiller le plafond.

La première avec son vitrail.

J’aime bien le vitrail mais la tour en elle-même a des proportions trop petites pour coller avec le reste du set (comme les deux tours ci-dssous)

Les toilettes de Mimi Geignarde, à ne pas confondre avec les toilettes du troll au premier étage  Il n’y a rien d’étrange à ce que Poudlard ait plusieurs toilettes pour filles vu sa taille. Du reste, ces toilettes ne sont pas au même étage.

Devant (j’aime ce robinet)

Derrière. A savoir, la plaque noire que vous voyez au centre sert à maintenir le sol en place. Dès qu’on la pousse… le sol s’ouvre et nous partons pour la chambe des secrets de Salazar Serpentard.

… comme Lockart ici.

Un gros plan sur le mécanisme.

Nous sommes désormais dans la chambre des secrets et admirons le mur 1 (de droite ou de gauce comme vous le voulez)

Faut reconnaitre qu’esthétiquement, cela a de l’allure. Si on s’en tient au film ou au livre, c’est pas très fidèle mais cela a de l’allure. Peut-être un peu court. Mais ça, j’ai les moyens de corriger…

Mécanisme : si on pousse les deux serpents du centre…

les murs s’ouvrent poru présenter un serpent et une grande épée : probablement l’épée de gryffondor. Pour le coup, on est loin des films et livres mais chut, cest pour jouer (et comme cela, le matériel est rangé).

Photo du dos : comme à Versailles : l’apparat devant et la misère derrière.

Gros plans sur le serpent et l’épée.

Niveau échelle… c’est pire que les baguettes

Passons à l’autre mur

Pas tout à fait pareil mais presque et donc…

La aussi un mécanisme qui fait tomber, cette fois, les murs. Mécanisme que j’ai démonté parce qu’autrement, les murs étaient toujours par terre (grand jeu de mon ch t)

Cette fois, les murs cachent le choixpeau et une araignée qu’a du faire un tour à Tchernobyl.

Encore une fois, un dos très sobre.

Enfin, passons à la bonne surprise du set (en tout cas, un morceau que j’ai apprécié) : la porte du fond, celle par laquelle arrive le basilique.

jolie non ?

L’arrière

et le petit plus : la porte s’ouve

… en grand….

pour permettre le passage du basilique.

Voila, maintenant, à vous d’ajancer les morceaux comme bon vous semble.

AH NONNNNNNNN, pas tout à fait, j’ai oublié de vous parler d’un élément du set : le livr maudit.

BOn, je lui fais un petit repproche à ce livre : il n’existe qu’en version percée. Pour l’hstoire c’est gênant…

Et je vous propose au passage une autre pièce pour les crochets du basilique. Certes, à la sortie du set, elle n’existait pas encore, mais rien ne nous empêche de l’utiliser aujourd’hui.

Mon avis

Un des plus beaux set de l’année 2002. Il est jouable, beau à regarder, sympa à construire. Bref : une réussite !


Poster un commentaire

Fumseck, minifigurine officielle du 4730

Cette « figurine » se trouvait dans la boite 4730 de la chambre des secrets.

Fumseck, le phénix. Il s’agit, à l’époque, de la première pièce d’un seul morceau en deux couleurs.

Bon, la flamme au dessus de sa tête est un rajout de ma part.

On aime ou pas. Pour ma part, sachant qu’à ce moment-la, ils ne sérigraphiaient pas les animaux et connaissant le modèle de phénix (cleui du film) dont ils sont partis et que je trouve très laid… ben ils ne s’en sont pas si mal sortis que cela.


Poster un commentaire

Du SNOT… ou du vocabulaire pour se la jouer grand

Vous ne savez pas ce que c’est ? C’est pas grave. Le vocabulaire spécifique des AFOLS (adultes fan de constructions Lego. Oui encore un sigle anglais…) ne sert que pour ceux qui veulent partager leurs techniques par du texte plus ou moins compréhensible et non par de l’image (au final, l’image est bien plus parlante et universelle).

Comme le disent les shadocks : pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer ?

Ici, c’est pourquoi le faire en français quand on peut le faire en franglais ?

Ce sera mon ras le bol du moment (un de plus, certes) : vous n’encouragerez pas les gens à construire, à se bouger en utilisant des termes « compliqués ». Je sais : il existe des lexiques. Maintenant, demandez à un apprenti constructeur d’apprendre les techniques plus le vocabulaire et… il vous dira comme moi : tu fais chier pour un jeu.

La plupart de vos apprentis constructeurs ne maitrisent déjà pas bien leur propre langue maternelle (le français en l’occurence) et vous voulez qu’ils aillent chercher dans un lexique des termes sans sens évident ?

Par ce type de réaction, vous perdez une partie non négligeable de vos potentiels futurs joueurs de Lego.

 

Pour exemple ci-dessous, j’ai toujours appelé ça, en français : des tuiles (voir des tuiles inversées, des tuiles d’angles etc etc). Et non, il faudrait appeler cela des slopes !

 

D’ailleurs cet article ne devrait pas interesser grand monde, juste faire un peu baver quelqu’un qui ne passera sûrement jamais ici. Mais, ça fait du bien à ma petite tête de pioche.

 

Voila une boite de rangement qui déborde (litérralement) de tuiles :


Poster un commentaire

Basilic, minifigurine officielle du 4730

Voici le Basilic tel qu’on le trouve dans le set 4730

Monsieur THE Basilique en chair et en plastique, lui même !

Bon, ok, un autre angle pour mieux l’admirer… N’empêche, vous avez vu ses crocs ?

Impressionnant non ? Ok, on va vous mettre une figurine pour mieux considérer sa taille imposante.


Poster un commentaire

Boite 7189 : l’attaque du moulin

Il s’agit d’une boite sortie en 2011 (donc tout récemment) qui contient 663 pièces et 6 figurines.

Une boite pour laquelle j’ai craqué dès sa sortie et qui va compléter une boite dont je ne vous ai pas encore parlé (mais cela ne saurait tarder) : le village médiéval.

Les photos de construction qui vont suivre ont été prises pendant une « soirée Lego », une de ces soirées où on se retrouve à plusieurs et où chacun construit un modèle précis en suivant une notice.  Du coup, la qualité ne suit pas forcément. Mais bon : c’est toujours rigolo à regarder.

 

Boite et sachets

Les sachets

C’est mieux quand on arrive à avoir l’ensemble non ?

Bon, maintenant, on ouvre le premier sachet et on commence à monter les figurines.

 

Figurines

Des petits visages jaunes… CA, c’est du Lego ! Et la raison de mon craquage : une jolie petite chèvre.

Ok, la photo n’est pas terrible mais… j’aime bien ces bêbêtes !

Les paysans et leurs bêbêtes.

 

 

Pièces spéciales

Construction

D’abord : la charette.

Ensuite, le moulin, étape par étape.

petit mécanisme

 

La meule est en place.

Et pendant ce temps-la, Madame surveille… (en fait, elle boude parce que je n’ai pas voulu qu’elle prenne une figurine)

on ouvre le sachet suivant

 

On construit la suite.

Le pied du moulin… ben oui, faut que ça puisse tourner un moulin. Sinon, c n’est jamais face au vent et ça tourne moins bien.

Le mécanisme lié aux ailes du moulin.

Le moulin (sous tous les angles)

On attaque maintenant la grange.

Un petite double porte…

… mise en place.

On monte jusqu’au stock de paille.

Le dessus du toit.

En place.

Mis en place.

 

Maintenant, on démarre la seconde partie de la grange.

Avec la belle grande porte.

Et le collègue regarde.

Le toit se faisant de la même manière, je n’ai pas photographié. Par contre, j’aime beaucoup le tournesol ^^.

La grange fermée.

La grange ouverte

Le petit détail qui tue : la girouette.

Pièces restantes

Résultat

La grange fermée.

La grange ouverte

Le petit détail qui tue : la girouette.

Mon avis

Dommage que ce set ait été commercialisé aussi peu de temps.

 

 


Poster un commentaire

Boite 8017, star Wars : Tie Fighter avancé

Bon soyons clairs : Star Wars, c’est pas ma tasse de thé. J’ai regardé tous les films. Mais je n’en ai pas fait une passion. Et les Lego Star Wars ne m’interessent pas plus que cela. Ceci dit, y a des sets (comme celui-ci) que je trouve joli dans le magasin.

Celui-ci s’avére en plus avoir en figurine THE Dark Vador, figurine sur laquelle j’ai complètement craqué (alors que les humains de la saga version Lego me laissent de marbre).

 

Du coup… mon papa me l’a offert.

 

Il s’agit d’un set sorti en 2009 de 251 pièces.

 

Boite et sachets

Figurine

Bah quoi, l’est pas beau comme ça ?

Trop la classe

Ouais bon d’accord, sous son casque, c’est tout de suite moins glamour.

 

Pièces spéciales

Construction

C’est en fait la première séance photo-montage que j’ai réalisé pour mon blog et… ben y a pas mal de choses que je n’avais pas réalisé au niveau photographie. Vous savez déjà que, même si ce nest pas parfait, cela s’est amélioré par la suite. Peut-être que je referai une séance « photo en cours de montage » quand je remonterai ce set.

Deuxième partie (oui les photos sont moches). Ce set est en fait un assemblage de modules construits puis assemblés au reste.

troisième partie : le cockpit

1er assemblage

2eme assemblage

on continue (je confirme, je n’avais aucune idée des distances nécéssaires entre l’objet et l’appareil photo)

1er morceau des ailes

deuxième morceau

les ailes assemblées

le vaisseau tout assemblé

 

Pièces restantes

Résultat

portes ouvertes

portes fermées

le poste de pilotage d’un peu plus près.

Ah, ben Vador ne veut plus…

Vu du dessus (avec le reste du Lego au sol)

De plus près (et flashé…). Pas la peine de préciser : ce sont bien des autocollants et non des pièces sérigraphiées.

Le vaisseau prend la pose…

… avant d’aller bouder.

Jute un petit tour au niveau du ventre de la bête pour montrer le « range sabre-laser ».

Ça, c’est clairement pas conforme aux films. Mais bon, les sabres-lasers Lego ne se rentrent pas.

Les ailes

Et pour le jeu, en plus de la cabine qui s’ouvre et se ferme, nous avons… deux missiles à envoyer (mais pas simple d’accès). Ici en position « pas envoyé »

Et en position envoyée (sauf que j’ai pas laissé partir le missile)

 

Mon avis

Niveau construction, c’est trois blocs : deux ailes clipsées sur le corps et une cabine.

C’est beau. ca permet de faire vroom vroom. Mais je ne pourrai en dire plus. N’étant pas fan de Star Wars, je ne connais pas assez pour pouvoir juger.


Poster un commentaire

Dark Vador, version officielle 8017

Est-il besoin de le présenter ?

Si oui, allez jeter un oeil ici : http://fr.starwars.wikia.com/wiki/Dark_Vador (c’est trop loin pour être résumé).

En attendant, la minifigurine est totalement craquante et bon nombre d’accros au Lego lui font vivre des aventures très loins de l’univers Star Wars. Peut-être qu’un jour, je ferai de même. Mais je crois que j’aurai tendance à privilégier une minifigurine de Sévérus Rogue.

Bref, celle-ci vient du set 8017

Bah quoi, l’est pas beau comme ça ?

Trop la classe

Ouais bon d’accord, sous son casque, c’est tout de suite moins glamour.