Les bricks de Séverine Rogue

Quand Lego et Harry Potter rencontrent une douce passionnée, cela donne ceci

Quels sont les plaisirs du lego ? partie 2

Poster un commentaire

Dans l’article précédent (ici :  Quels sont les plaisirs du Lego ? Partie 1 ), j’avais commencé à énumérer les différents plaisirs du Lego. Récapitulons vite fait :

 

1 La joie du rêve devant le catalogue.
2 La commande
3 La réception
2 3 bis L’achat immédiat
4 L’avant construction, l’avant ouverture
5 L’ouverture de la boite
6 La lecture de la notice
7 L’ouverture des petits sachets
8 Le tri des pièces
9 Le grand saut : la construction
10 Admirez son jouet construit
11 Jouer avec son jouet
12 Exposer son modèle

 

Bon, y a encore beaucoup de plaisirs à faire avec le Lego. Donc… continuons

13 Démolir son modèle

Quoi ? Vous n’avez jamais fait et vous affirmez déjà que ce n’est pas plaisant ! Bien entendu que c’est plaisant.

Bon, je reconnais qu’avec le bon matériel, c’est mieux et qu’il y a quelques règles à respecter :
– Ne jamais utiliser ses dents : cela abîme les pièces… et vos dents aussi mais c’est un détail
– évitez d’utiliser ses ongles si vous voulez les garder entiers.
– ne pas jeter sa construction par terre pour la démolir : vous perdriez à coup sûr des pièces.

Non, il faut s’installer confortablement et retirer les pièces une par une (en s’aidant parfois d’autres pièces ou d’un démonte Lego). C’est ainsi que l’on redécouvre les astuces de constructions, les petits détails cachés et que l’on fait l’inventaire de ses pièces.
14 Dépoussiérer son modèle (si si)

Ah si, je vous assure que c’est plaisant. Et mesdames découvriront que c’est également un léger moyen (une tentative) pour partager les tâches ménagères (ceci dit, pour les convaincre de faire plus que la poussière sur leurs Lego… bon courrage).

Nettoyer son Lego, c’est avoir une bonne excuse pour l’inventaire, pour admirer ses oeuvres, ses collections.

Bref, votre conjoint ne pourra pas vous enquiquiner que vous passez trop de temps avec vos Legos puisque vous ne jouez pas au Lego : vous nettoyez !
15 Trier les pièces de son modèle dans ses boites de rangement

Ou se dire « ouah, j’ai plein de pièces avec lesquelles je vais pouvoir inventer mes modèles. » ou encore « Je suis riche ».
16 Inventer ses propres modèles (dans sa tête ou avec l’informatique) (MOCer quoi)

On appelle cela MOCer.

Il y a plusieurs types de MOC mais j’y reviendrais une prochaine fois.

Pour le moment, dédramatisons : non, ce n’est pas difficile d’inventer ses propres modèles : un peu d’imaginations, quelques briques et on se lance.

Si y a un loupé, un raté, c’est pas grave : on démonte. Ca coûte rien de démonter (ni de construire d’ailleurs, enfin, si on se contente des pièces qu’on a)

S’il faut rester humble devant ses créations il ne faut pas non plus complexer. Le seul but est de s’amuser.

17 Regarder sur le net les astuces des autres

Ben oui, pas besoin de réinventer la roue à chaque fois. Beaucoup de gens publient leurs créations, leurs astuces de constructions sur le net. Alors profitons en. Ca instruit !
18 Regarder sur le net les créations des autres 

Ou comment rester humble et risquer de tourner complexé.

Beaucoup de gens font des créations Lego depuis des années (peux pas encore dire des siècles). Ils ont des stocks monstrueux, ont mis la dedans un fric phénoménal et ont toujours LA pièce dont ils ont besoin. Ce n’est pas votre cas ? et alors. Chacun fait avec ce qu’il a.

Résultat : ces gens réalisent des merveilles (je ne sais d’ailleurs pas comment ils font niveau place et arrangements avec leurs conjoints).

Pas la peine de complexer : ils pratiquent depuis des années. Allez à votre rythme et vous progresserez aussi.

Et puis, en observant de plus prêts, vous constaterez que certains font des merveilles avec… RIEN. Une figurine, trois pièces de décors et une photo superbe.
19 Montrer sur le net ses créations

Ça va avec ce qui est au dessus. Montrez vous aussi vos créations. D’abord, y aura toujours quelqu’un pour trouver cela joli (si si, même quand vous, vous trouvez ça moche).

Ensuite, vous aurez surement des conseils pour améliorer votre modèle et progresser.
Discuter avec des fous sur le net

 

20 Apprendre à faire des photos et un studio

On ne dirait pas comme cela, mais vous découvrirez très vite qu’il vous est indispensable, pour partager vos créations de savoir les mettre en valeurs sur vos clichés. Conclusion : ben va falloir progresser en photographie.

Et cela n’implique pas d’y dépenser des fortunes (de toute façon, vous dépensez déjà trop en Lego)

Précision : sur ce point, je ne suis pas au point.
21 Discuter avec d’autres fous du Lego

Ca, c’est la merveille d’Internet. Vous trouverez sans nulle doute des forums de discussions sur vos briques préférés avec des gens aussi cinglés que vous (voir plus) et vous échangerez. C’est pas possible autrement. La preuve : vous êtes déjà en train de lire mon blog.

 

Bon y a surement out un tas d’autres plaisirs du Lego encore. Mais je vous en ai déjà donné 20. 20 bonnes raisons de se mettre au Lego. Alors… vous attendez QUOI pour vous y mettre ?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s